«

»

L’entreprise Yvon Mau a ouvert ses portes aux premières ES1 le mardi 6 juin 2017

Le Mardi 6 Juin 2017, l’entreprise Yvon Mau a accueilli très cordialement les élèves de 1ES1, accompagnés de M. Feytout – IPR de SES -, M. Meunier – Proviseur adjoint -, Mme Pollet, assistante d’éducation et Mme Serret, professeur de SES, sur son site, à Gironde-sur-Dropt. La visite de l’entreprise a été assurée par M. Jaffelin et M. Mongis du service Qualité et Communication.

 

 

Elle s’est déroulée en trois étapes. Dans un premier temps un bref historique de l’entreprise nous a été présenté ; puis nous nous sommes rendus sur les lieux de stockage et de production du site ; enfin les deux intervenants se sont volontiers prêtés au jeu des questions-réponses.

Premius (crédit photo : ent. Yvon Mau)

Grands Crus classés (crédit photo : ent. Yvon Mau)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’entreprise Yvon Mau, spécialisée dans la commercialisation des vins de Bordeaux, est née en 1897, et plusieurs générations de Mau se sont succédées à sa direction. 120 ans durant lesquels elle s’est développée pour devenir l’un des premiers acteurs de Bordeaux. En 2001, nouvelle étape, Freixenet l’achète et en fait une filiale de son groupe (9ème groupe viticole au monde). Pour affronter la concurrence et limiter les risques, Yvon Mau a diversifié ses activités dans quatre domaines : 1) la mise en bouteille sur site ; 2) l’activité de négoce – quatrième négociant bordelais sur un marché oligopolistique – ; 3) la distribution exclusive de la marque ; 4) son partenariat avec les châteaux.

La force de la société est sa large gamme de produits : les vins de Bordeaux – Yvecourt, Premius, le Petit Grand… – ; des nouveautés comme Frozen, French dog…, mais également des châteaux – château Gallion, château les Fougères, château Moulin neuf…- et des grands crus classés de Bordeaux et de Bourgogne. Une partie de la production est certifiée bio. La société différencie ses produits ou conditionnements pour satisfaire sa clientèle en garantissant ainsi, une compétitivité prix et hors-prix.

 

Conditionnement (crédit photo : ent. Yvon Mau)

Bouteilles Innovation (crédit photo : ent. Yvon Mau)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son chiffre d’affaires s’élève à 93 millions d’euros en 2016 dont 40 % sont réalisés à l’étranger, dans 80 pays. Freixenet, par sa présence internationale et son réseau de commerciaux, a permis à Yvon Mau d’acquérir des parts de marchés dont les principales sont réalisées en Angleterre, au Canada, Japon, Allemagne, Russie, Australie.

Nous nous sommes déplacés dans l’entreprise, habillés de gilets verts, en suivant un itinéraire respectant les normes de sécurité assez strictes. De nouvelles normes de fonctionnement sont imposées régulièrement dans les locaux, sur l’enfumage, sur l’accessibilité…Nous avons observé différentes étapes de production, dans l’ordre :

Cuves

1 – le lieu de stockage des bouteilles de 25 000 m2 dont un tiers réservé aux grands crus ; un lieu spécifique pour les matières sèches, cartons, étiquettes, bouchons (fournisseur important au Portugal) ; les caristes circulent en permanence dans ces entrepôts ;

2 – le chai qui comporte, au total, 280 cuves dont certaines de 75 hectolitres, de 200 hectolitres, voire des plus volumineuses, de vins rouges, blancs et rosés, et assemblage. Ces cuves sont reliées aux lignes de production d’embouteillage.

3 – nous sommes passés devant la principale ligne de production, à l’arrêt pour quelques minutes, à cause d’un dysfonctionnement qui s’est remarqué par quelques débris de verre de bouteille, au sol. La ligne comporte un convoyeur, une rinceuse, une tireuse, les appareils pour boucher, étiqueter et, en fin de chaîne, les palettes interviennent pour stocker. Elle produit 7 500 bouteilles par heure. Nous avons remarqué l’importance de l’automatisation, car peu de salariés étaient présents, avec essentiellement une fonction de contrôle du respect de procédure et de sécurité le long de la chaîne. Au total, 4 lignes de production, parmi elles, la ligne d’habillage de bouteilles, une ligne pour les 750 millilitres, une ligne multiformat.

 

Ligne de production

 

Yvon Mau s’attache à développer des investissements pour améliorer sa capacité de production et sa productivité : une ancienne ligne de production devrait être modernisée et remise en service.

Nous avons découvert également un outil de production innovant et performant : une machine impression cartons achetée il y a deux ans. Des consommations intermédiaires d’encre, de peintures spécifiques sont très étudiées car les clients sont exigeants sur leur composition (notamment les canadiens qui souhaitent des peintures à l’eau). Un choix multiple de dessins, de logos est programmé et produit par la machine. Un technicien nous a montré le fonctionnement et quelques exemplaires de cartons imprimés.

Nous sommes passés près de la salle des étiquettes, et du laboratoire, qui réalise une moyenne de 300 analyses par semaine. Celles-ci portent sur le taux d’alcool, le sucre, les odeurs, les sulfites…

L’entreprise a adopté une démarche développement durable : tri et recyclage des déchets, 64 véhicules en contrat location éco conduite ; la production d’un litre de vin utilise un peu moins d’un litre d’eau. Des indicateurs existent sur la maîtrise de la consommation d’énergie. L’entreprise a régulièrement des audits.

De retour dans la salle d’accueil, nous avons posé des questions sur les moyens humains de l’entreprise. Plusieurs services sont coordonnés : accueil ;   marketing pour l’élaboration des produits ; qualité-communication ; informatique (trois personnes) ; laboratoire ; échantillon ; administration des ventes ; comptabilité ; ressources humaines, et production. Yvon Mau emploie 183 salariés en CDI -contrat à durée indéterminée- dont 140 sur place. Divers métiers requièrent des qualifications spécifiques : caristes, contrôleurs à la chaîne de production, ingénieurs, commerciaux, administratifs, comptables, responsable du personnel, responsable de production, responsable qualité…qui correspondent à différentes formations en alternance ou non : études d’œnologie, de chimie, informatiques, d’ingénierie, mais également de management ou commerciales.

Une dizaine d’intérimaires ou CDD – contrat à durée déterminée – sont employés selon les commandes (flexibilité quantitative externe), et plusieurs contrats existent en relation avec l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) de Verdelais.

Quels sont les grands objectifs à court terme de l’entreprise ?

– Poursuivre sur le chemin d’une qualité irréprochable garantie par plusieurs certifications : ISO 9001 depuis 1997, licence ECOCERT, BRC…

– Développer la notoriété de l’entreprise notamment au niveau local, la visite guidée est un des moyens.

Conquérir des parts de marché aux États-Unis, ou en Chine en priorité.

Visite très riche qui a illustré une partie de notre programme de première ES sur l’entreprise et le marché, et qui servira certainement de référence pour quelques chapitres de terminale.

Nous remercions chaleureusement l’entreprise Mau et spécialement M. Mongis et M. Jaffelin pour leur disponibilité, et leur accueil très pédagogique.

La classe de 1ES1 2016-2017

Groupe des premières ES1