«

Voyage à Paris du 3 au 6 avril 2018 pour 20 élèves de TES1, TES2 et TS1 : un projet éducatif sur mesure, pour des élèves curieux et investis

 

Ce projet construit par la classe de TES1 a bénéficié largement de la subvention régionale de Nouvelle-Aquitaine. De plus, la mobilisation des élèves dans diverses actions a rapporté en moyenne 80 euros par élève.

 

 

Les visites riches et variées, étaient en relation avec les programmes de Sciences Économiques et Sociales et d’Histoire –Géographie, et participaient également, au parcours d’Éducation artistique et culturelle des élèves.

Ainsi, à l’Institut du Monde Arabe, nous avons découvert l’exposition sur l’extraordinaire aventure du Canal de Suez depuis l’Égypte antique jusqu’à nos jours.

L’Historial Charles de Gaulle et son espace multimédia interactif ont mis en évidence l’action de l’homme public, chef de la France Libre, et président fondateur de la Ve République. L’édifice grandiose du Panthéon a impressionné par son architecture mais aussi par les grandes personnalités inhumées dans la crypte, qui marquent notre identité nationale ; les élèves ont renseigné un questionnaire très pertinent à ce sujet. La visite guidée du Mémorial de la Shoah a interpellé et ému beaucoup d’entre nous, par ses nombreuses archives mêlant histoire collective et histoire individuelle du génocide des juifs, et notamment le mémorial des enfants avec ses 3 000 photos de jeunes juifs déportés.

source : Mémorial de la Shoah

 

 

 

 

 

 

Le Palais des Beaux-Arts, avec l’exposition Images en lutte nous a permis d’observer des documents, notamment des affiches, des tracts, des photographies, des films sur les années 1968-1974, période durant laquelle l’art et le politique, ainsi que la création et les luttes sociales furent mêlés.

 

 

 

 

 

Enfin, les élèves ont pu découvrir ou redécouvrir quelques chefs-d’œuvre du Musée du Louvre, notamment ses trois grandes dames : la Vénus de Milo, la Victoire de Samothrace, et la Joconde.

Christelle Dubos – source : Assemblée Nationale

 

Dans le registre institutionnel, le groupe a été accueilli chaleureusement à l’Assemblée Nationale, par madame la députée Christelle Dubos, et son assistante Christelle Vernon, qui ont bien voulu répondre aux questions autour d’un goûter. Quelques élèves ont pu assister aux questions au gouvernement qui portaient sur la réforme de la SNCF, le blocage des Universités…Enfin la visite guidée du Palais Bourbon a remporté tous les suffrages grâce aux qualités pédagogiques du guide, qui a souligné, en retour, l’attention remarquable des élèves.

 

photo Arnaud Frich

Une conférence au Siège d’EDF Energies nouvelles fut l’occasion de découvrir le quartier d’affaires de la Défense.

L’activité de cette entreprise, filiale à 100% du groupe EDF, est principalement axée sur la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, de l’éolien et du solaire photovoltaïque, activité en plein développement.

Mais un voyage scolaire ne se conçoit pas sans quelques divertissements bien choisis. Ainsi les élèves ont sélectionné la comédie musicale Jack l’éventreur au théâtre de Trévise – 1888, des crimes odieux perpétrés sur des prostituées du quartier de Whitechapel défraient la chronique – et également, une découverte des monuments de Paris, en nocturne, par une balade sur la Seine. Enfin, la dernière visite fut une rétrospective des dessins de Plantu à la Bibliothèque François-Mitterrand, emblématique représentant de la liberté de la presse, qui nous a permis de revisiter, avec humour, quelques événements politiques français et internationaux marquants.

Côté restauration, les restaurants universitaires ont offert des repas tout à fait corrects, avec une mention spéciale pour La Barge, RU situé sur la Seine, bain de soleil assuré pour les accompagnateurs qui l’avaient bien mérité… L’hébergement Aloha fut très moyen mais représentait un plan B de dernier moment ; enfin, le temps gris des premiers jours a laissé place à un grand soleil qui a permis de profiter des derniers quartiers libres.

Des remerciements au service de l’intendance du Lycée qui a été particulièrement patient et disponible, lors de la préparation du projet.

Catherine SERRET, Philippe PATANCHON, Emilie VOYER